Digital Humanities [où en est la société numérique ?]

ANALYSE DE TEXTE – CMN5550 / GESTION DES CONNAISSANCES – HIVER 2017, UNIVERSITE D’OTTAWA


https://scholarlykitchen.sspnet.org/2013/12/23/the-future-of-the-scholarly-monograph/http://alex-reid.net/2017/03/what-doeswould-data-rhetoric-look-like.htmlhttp://emergenceofdhbook.tumblr.com/post/59772273737/you-can-now-read-the-introduction-at-the


wordle-1024x627

La science des données existe depuis longtemps. On pourrait dire que ce sont les statistiques et l’informatique.

Une publication du Harvard Business Review proclame” Data Scientist: The Job plus sexy du 21e siècle. “Fondamentalement, les chercheurs de données répondent à un défi reconnaissable. Nous recueillons des quantités croissantes de données. Comment pouvons-nous donner un sens à cela? Et d’un point de vue commercial, comment pouvons-nous le monétiser?”

ob_5678ab_repere-1

Il faut voir la société numérique comme une évolution temporelle : Comment l’expérience de la vie humaine, des communautés, des connaissances que nous avons construites et partagées, de la culture matérielle que nous avons construite et les effets de tout cela sur notre planète ont été façonnés au cours des 500 dernières années ? Par l’infrastructure socio-technologique-informationnelle. Posez la même question sur les 5000 dernières années ? Par l’écriture. Sur les 50 dernières années? Par les ordinateur. Sur les 5 dernières années? Par les “big data”…

Il existe deux types distincts d’infrastructures sociales qui peuvent être construites:

La première encourage l’engagement dans les processus politiques existants: vote, participation aux questions et aux représentants, s’exprimer et parfois organiser. Ce n’est que grâce à un engagement beaucoup plus grand que nous pouvons nous assurer que ces processus politiques reflètent nos valeurs.

La seconde consiste à établir un nouveau processus permettant aux citoyens du monde entier de participer à la prise de décision collective. Notre monde est plus connecté que jamais, et nous faisons face à des problèmes mondiaux qui s’étendent sur les frontières nationales. En tant que plus grande communauté mondiale, Facebook peut explorer des exemples de la façon dont la gouvernance communautaire peut fonctionner à une échelle supra-nationale.

Le cyberspace n’est plus une illusion, c’est devenu notre quotidien. Il est intégré dans la technologie et la culture, il est nôtre. Le cyberespace «fonctionne comme l’endosquelette même de la vie moderne». Le cyberspace a colonisé le monde. La connectivité omniprésente que nous prenons tous pour acquis, et dont nous dépendons de plus en plus, est devenue “notre ici”. Au lieu de construire la réalité virtuelle comme une sphère distincte du monde réel, les médias d’aujourd’hui ont tendance à sortir de la boîte et à superposer les informations virtuelles et les fonctionnalités sur les lieux physiques et les objets réels.L’intégration de la virtualité et de l’actualité peut être qualifiée de réalité mixte. Notre réalité vécue est le résultat de l’interpénétration constante du réseau en ligne et hors ligne. Autrement dit, nous vivons dans une réalité augmentée qui existe à l’intersection de la matérialité et de l’information, de la physicalité et de la numérité, des corps et de la technologie, des atomes et des bits, de l’off et de la ligne.untitled

Un exemple concret des questions qui se posent autour de cette nouvelle manière d’entrevoir la société numérique :

Une publication récente au blog de la Harvard University Press pose la question intrigante, opportune et peut-être inquiétante: «Qu’est-ce qu’un livre scolaire, de niveau universitaire ou collégial?». La publication rêve d’aller vers la voie d’un nouveau genre de livre, mêlant à la fois la tradition universitaire et l’accessibilité grand public. La Harvard University Press tente l’expérience avec 3 livres, sur des sujets qui sont censés intéresser tant les étudiants, le monde académique que le grand public : l’un concerne l’avenir des bibliothèque (…), l’autre les «humanités numériques avec les études médiatiques et l’histoire du design graphique» et le 3ème examine l’éthique de la cartographie dans un environnement d’information hyperlié. Il est intéressant de noter que les trois livres convergent vers des questions de formes de connaissances émergentes et l’avenir des institutions d’apprentissage, qui tendent à gagner du terrain vers un public de plus en plus large.

books

De cette innovation découle une autre question liée au milieu académique et universitaire : quelles sont les nouvelles façons novatrices de créer et de présenter les bourses d’études au monde? Les valeurs traditionnelles et les routines sont bien ancrées dans le monde universitaire, celui-ci est-il prêt à se faire bousculer par l’innovation digitale ?

Access-400x299

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s